Nominé pour le Prix du LarmorPion dans la catégorie Famille : Welcome !

 

Welcome

 

Dans Welcome, les joueurs incarnent des architectes aux États-Unis, dans les années 50. Le pays, qui est sorti grand vainqueur dans la Seconde Guerre Mondiale, est en plein boom démographique. Les États-Unis traversent une période d’effervescence sans précédent et doivent faire face à une grande demande de construction.
Seulement, attention ! Vous n’êtes pas le seul architecte à lorgner sur ces juteux contrats. La concurrence est féroce ! Vous devrez jouer des coudes pour vous imposer face à vos opposants et ainsi être reconnu comme l’architecte le plus doué de sa génération.
À vous de respecter au mieux les Plans envisagés par la ville. Chaque joueur dispose de trois rues qui lui sont confiées pour créer les plus beaux lotissements, avec de luxueux parcs et des piscines de rêve.
Les petits plus de ce jeu :
 L’aspect temps réel du jeu permet d’avoir des parties plutôt courtes avec une pression qui monte progressivement.
Welcome est un jeu accessible et très agréable, les parties s’enchaînent rapidement et la rejouabilité est plutôt bonne grâce aux différentes stratégies proposées par les cartes pouvoir/bonus, les différentes manières de marquer des points et les 3 objectifs qu’il faudra remplir avant vos adversaires pour marquer plus de points.

Nominé pour le Prix du LarmorPion dans la catégorie Famille : Fertility !

Fertility

 

Un jeu de Cyrille Leroy, illustré par Jérémie Fleury, édité par Catch Up Games, distribué par Blackrock games

Vous êtes un Nomarque. Le Pharaon vous a nommé à la tête d’une Métropole pour en faire la plus prospère de l’Egypte antique.
Le Nil termine sa crue et les terres de la Vallée sont prêtes à livrer leurs richesses. Organisez la collecte des ressources, construisez les quartiers avec les boutiques les plus lucratives, approvisionnez-les en marchandises et gagnez le plus de Debens pour la gloire du Pharaon.
Le joueur qui utilisera au mieux les ressources de la Vallée du Nil remportera la partie
Les petits plus de ce jeu :

Mais ne vous laissez pas abuser par la simplicité et la fluidité des mécanismes de Fertility qui s’expliquent en une poignée de minutes: ils cachent un jeu éminemment subtil où chaque choix est un délicieux renoncement, marque des grands jeux!

Ajoutons à cela un matériel attractif joliment illustré par le talentueux Jérémie Fleury au service d’une thématique forte et fédératrice et vous obtenez un excellent jeu, idéal pour initier de nouveaux joueurs aux jeux de société modernes!

Nominé pour le Prix du LarmorPion dans la catégorie Famille : Solenia !

Solenia

Un jeu de Sébastien Dujardin, illustré par Vincent Dutrait, édité par Pearl Games

 

Depuis plusieurs millénaires, le cycle du jour et de la nuit s’est figé sur la minuscule planète Solenia, plongeant son hémisphère nord dans une obscurité permanente et son hémisphère sud dans une clarté ininterrompue.

Votre mission est de poursuivre la noble tâche de vos ancêtres en livrant aux habitants de la planète les ressources qui leur font cruellement défaut.

Les hommes du jour attendent vos livraisons de pierre et d’eau, rares dans leur hémisphère, tandis que les hommes de la nuit ont un besoin vital de bois et de blé. Soyez le plus efficace et prenez de vitesse vos concurrents afin de posséder le plus d’étoiles en or lorsque la partie prendra fin !

Les petits plus de ce jeu :

On est rapidement happé par le thème. Le visuel de Vincent Dutrait et le matériel présent, que cela soit l’aéronef, où les cartes à trous, tout est fait pour nous attirer dès le départ.

La mécanique est très fluide, les tours de jeu plutôt court, mais les stratégies à adoptées (programmation de la sortie de ses cartes, choix des objectifs) sont plus compliquées qu’elles n’en ont l’air au premier abord.

 

Nominé pour le Prix du LarmorPion dans la catégorie Coop : The Mind !

 

The Mind

Un jeu de Wolfgang Warsch, édité par Nürnberger Spielkarten Verlag, distribué par Oya

 

The Mind n’est pas un simple jeu. De part sa mécanique originale, c’est une expérience unique. Dans The Mind, les joueurs doivent travailler en équipe afin de passer collectivement tous les niveaux du jeu. Oui, mais voilà, la progression devra se faire en silence, sans la possibilité d’échanger la moindre information.
The Mind contient des cartes numérotées de 1 à 100. Votre objectif sera de compléter collectivement tous les niveaux en constituant une suite croissante.
Aucune communication n’est admise, que ce soit oralement, par signes ou autres. Les participants se regardent simplement dans les yeux. Après ce moment de silence, après avoir jauger les cartes des autres joueurs, si une personnes juge que c’est son tour, il peut alors jouer sa carte la plus basse.
À ce moment, il y a deux solutions :
  • Si personne ne détient une carte plus basse, c’est génial, le jeu continue !
  • Sinon, tous les joueurs se débarrassent des cartes plus basses que celle jouée, et le joueur qui s’est trompé perd une vie.
Le jeu a obtenu l’As d’Or 2019 du Jeu de l’Année, un prix qui récompense les jeux familiaux accessibles au grand public et originaux dans leurs mécanismes et dans leur édition.
Les petits plus de ce jeu :
Les règles sont expliquées en une ou deux minutes. On tâtonne un peu lors de la première manche, et petit à petit on se rend compte que ça fonctionne.
La tension monte au fur et à mesure que la partie avance et le rythme sera différent à chaque manche. La synchronisation entre les joueurs apparaît comme par magie et The Mind se révèle être plus qu’un jeu : une expérience à part entière.

Nominé pour le Prix du LarmorPion dans la catégorie Coop : Shadows : Amsterdam !

Shadows : Amsterdam

 

Un jeu de Mathieu Aubert, illustré par M81 Studio, édité par Libellud

Amsterdam, de nos jours.

Une infraction a été commise. Au cours des derniers jours, l’enquête policière a langui.
Votre agence de détective est tenue de l’accélérer, mais vos principaux rivaux sont également envoyés sur l’affaire.
Dans Shadows : Amsterdam, chaque équipe de détectives fait le tour de la ville pour trouver trois indices, puis les rapporte à son commanditaire, avant l’autre équipe.
Dans chaque équipe, un informateur envoie des conseils visuels pour diriger discrètement ses détectives le plus rapidement possible.
Shadows : Amsterdam est un jeu de déduction rapide pour tous les types de joueurs.
Des règles courtes et un gameplay simple, ressentez le stress de la compétition en temps réel.

Important ! Pour compléter l’enquête, restez en dehors des pattes de la police !

Les petits plus de ce jeu :
Ce jeu en simultané vous apportera sa dose d’adrénaline. Même si les interactions avec l’équipe adverse sont limitées, les pions Indice florissant sur le plateau de jeu vous pousseront à prendre plus de risque.
Les illustrations sont vraiment superbes !
Une rejouabilité quasi sans fin car elle dépendra aussi bien des joueurs que de l’agencement aléatoire du plateau de jeu, du placement également aléatoire des tuiles Indice (84 au total) et du choix de la carte Plan, parmi les 40 disponibles et de son orientation.

Nominé pour le Prix du LarmorPion dans la catégorie Coop : Decrypto !

 

 

Un jeu de Thomas Dagenais-Lespérance, illustré par Fabien Fulchiron, NILS, Manuel Sanchez, édité par Scorpion Masqué

Rejoignez les plus grandes équipes d’encrypteurs de la planète.
Votre mission : transmettre des codes secrets à vos coéquipiers sans que vos adversaires ne puissent les intercepter.
Pour ce faire, vous formulerez 3 indices qui s’appuient sur vos 4 mots secrets.
Par exemple, si vos mots secrets sont :
1- Noir
2- Libellule
3- Cocktail
4- Sombrero
et que vous devez faire deviner le code 4-3-2, vous pourriez donner les indices « Mexique », « Soirée entre amis » et « Insecte ».
Trop facile ? Attention, vos adversaires notent tous vos indices… Si plus tard vous employez « Amigos » pour faire deviner 4, ils risquent de le relier à Mexique et intercepter votre #4.
Deux interceptions de codes vous procurent la victoire.
Deux malentendus (communications échouées avec votre équipe) et vous perdez.
Les petits plus de ce jeu :
La pression est palpable sur chacune des équipes, où on va forcer son cerveau à trouver des indices pas si évidents, en essayant de limiter les liens entre chacun des indices d’une position pour que l’équipe adverse ne devine pas le mot (ou un mot proche) correspondant…
Tout le sel du jeu est là : faire deviner c’est facile, mais faire deviner à votre équipe en semant de fausses pistes pour les adversaires, c’est beaucoup plus complexe !

Nominé pour le Prix du LarmorPion dans la catégorie Duo : Kero !

Kero

 

 

Un jeu de Prospero Hall, illustré par Piero, édité par Hurrican Games

— Juin 2471 —
Le kérosène – KERO – est devenu très rare, vous devez donc en trouver et l’économiser.
Chacun des deux clans veille à sa survie, explore de Nouvelles Terres à la recherche de ressources inexploitées et améliore son quotidien. Sortir du camp avec son camion-citerne est risqué, car on n’est jamais à l’abri de la panne sèche. Surtout que le clan rival n’est pas loin et convoite les mêmes ressources…
Dans le jeu KERO, votre clan doit se montrer plus malin et plus rapide que le clan adverse. Vous n’avez que 3 manches pour gagner.
Vous devez collecter un maximum de ressources en utilisant le moins possible de KERO contenu dans votre camion-citerne.
Vous devez envoyer des Explorateurs sur les Nouvelles Terres pour les conquérir. Si vous êtes majoritaire en fin de manche, vous les remportez.
Vous croisez sur votre chemin des Tuareks toujours prêts à vous donner un coup de main. En général, ils sont sympas, mais il vaut mieux les avoir de son côté.
Gérez votre KERO, récoltez de nouvelles ressources, explorez de Nouvelles Terres et sauvez votre clan.

Les petits plus de ce jeu :

Un savoureux mélange de gestion, placement et collection de cartes

Original par la combinaison de mécanique de rapidité et de stop ou encore, ce mélange va vous pousser à gérer au mieux votre stress (ou pas)

Nominé pour le Prix du LarmorPion dans la catégorie Duo : Hanamikoji !

 

Hanamikoji

 

Un jeu de Kota Nakayama, illustré par Maisherly Chan, édité par Iello

Bienvenue dans la plus célèbre rue des geishas de la vieille capitale, Hanamikoji.

Les joueurs vont s’affronter pour gagner les faveurs des sept maîtresses geisha en récupérant des objets qui représentent leur performance.
Grâce à des anticipations réfléchies et à des décisions audacieuses, vous pouvez gagner les objets essentiels en laissant de côté les moins intéressants.
Serez-vous plus malin que votre adversaire pour gagner une majorité des faveurs des geishas ?

Les petits plus de ce jeu :

Ses règles ne sont pas compliquées, mais il demande de la réflexion et de la stratégie pour gagner !

Les illustrations sont sublimes et nous emmènent tout de suite au coeur du thème.

Nominé pour le Prix du LarmorPion dans la catégorie Duo : Tiki !

 

Tiki

 

Un jeu de Nicolas Sato, illustré par Pauline Amelin, édité par Oz Editions

Vous êtes une divinité de l’île de Manami et vous raffolez des fruits succulents qui y poussent. Rien de plus agréable pour vous que d’influencer des tribus locales pour vous délecter de leurs offrandes.

Hélas vous n’êtes pas seul! Un autre dieu partage votre passion…
Chaque joueur devra s’attirer les faveurs des tribus peuplant les villages afin de recevoir des offrandes et accumuler 4 fruits avant son adversaire.
A vous de montrer votre puissance afin d’obtenir le plus de fruits possible, et ça avant que la récolte ne s’arrête.

 

 

Les petits plus de ce jeu :

Les règles sont vites assimilées mais les parties ne sont pas redondantes pour autant.

C’est très tactique et on voit que même les enfants se prêtent au jeu et comprennent petit à petit pourquoi ils se sont fait avoir et comment ils vont réussir à inverser la vapeur.